(4) Les nounours en ligne de mire : partie 2

Catégorie : Chercheur.e.s, En coulisse
Chapeau : L’étude de la réconfortabilité des ours en peluche, objectif phare de la Grande Expérience Participative 2019, se fait par l’observation d’une foule de critères physiques. L’un des critères qui sera observé chez les nounours de l’expérience est la couleur du pelage. Nous pourrions observer chaque peluche et indiquer si elle est blanche, noir ou marron. Cependant, il existe une technique plus automatisée pour déterminer avec plus de précision la couleur des ours en peluche. Cette méthode nécessite un logiciel approprié, ainsi qu’un objet servant de référence colorimétrique : une mire. Il s’agit d’une petite plaque recouverte de carrés de couleurs bien spécifiques. Mais à quoi sert-elle exactement ? Cet article en deux parties nous apporte des réponses...
4lesnounoursenlignedemirepartie2_visuel2_article4.jpg
Billet : Si l’équipe de la Grande Expérience Participative (GEP) décide d'imprimer elle-même les mires, les couleurs de chaque mire seront-elles identiques entre elles ? Pour le savoir, Anne-Sophie Tribot, notre chercheuse en écologie, s’est rendue le 14 mai dernier à la « salle couleur » du bâtiment 2 de l’Université de Montpellier. Avec l’aide du biophysicien Frédéric Geniet, elle a cherché à savoir s’il y avait des différences significatives entre les mêmes couleurs de plusieurs mires imprimées à partir d’un même fichier sur une même imprimante.
Après un passage au spectrocolorimètre (une machine qui analyse la lumière et les couleurs), il s’avère que les mires ne sont pas exactement identiques ! Cette différence s’explique par l’utilisation d’une imprimante de bureau. Une solution proposée par Anne-Sophie est d’imprimer les mires par un professionnel du tirage papier pour limiter au maximum les différences. Nous espérons que cette alternative portera ses fruits et que toutes les mires obtenues seront de la meilleure qualité possible pour que l’expérience se déroule sans accro. A suivre.

Photo du haut : Les explications magistrales de Frédéric Geniet pour comprendre ce qu’est une couleur et comment la mesurer. On comprend très vite que la couleur, ce n’est pas juste de la couleur. Photo de Anne-Sophie Tribot.
Photo du bas : Les couleurs de deux mires (à gauche) sont testées avec un spectrocolorimètre. Photo de Anne-Sophie Tribot.


Christopher Sevin, Université de Montpellier